lundi 22 décembre 2008

Le syndrome Algero-Marocain

Le syndrome Algéro-Marocain

Tamazgha a toujours été l'espace des alliances frauduleuses et des
partenariats d'interets personnels relégant au second rang le citoyen.
L'histoire de Massinissa et son alliance avec les Romains, juba et sa Romanisation ainsi que d'autres est toujours vivante dans nos mémoires.
Question idéologie et politique Arabe, la Palestine est un exemple frappant, depuis l'apparition des religions jusqu'a nos jours aucune approche humaine n'a pu réduire , atténuer ou mettre fin
a ce conflit de plus de 2000 ans.
En Afrique du Nord, le 20 ème siecle a renoué avec l'histoire de la Numidie, des interets strategiques, politiques, géopolitiques et d'influence divisent les peuples issus de
la meme souche.

Mémoire d'il y a 50 ans:

Il est ancré dans les memoires des citoyens Nord Africains que
l'Algerie couve sur un passé basé sur la tromperie et le manque
d'assistance envers son voisin le Maroc! Vrai ou faux , c'est ce genre de messages que les
responsables Algériens cherchent a entretenir et rayonner pour
maintenir un esprit général de suspicion et du manque de confiance.

Memoire d'il y a 30 ans:

Il est connu, que, quelques soient les relations entre les deux pays,
les canaux de communication ont toujours fonctionné lors des prises
de décisions importantes, mais il arrive quelquefois que cette liaison
soit infectée, et c'est ce qui est arrivé en 1975.

Le Maroc lance son ultime opération qui s'est avérée sans faille pour
récuperer ses provinces du sud (1975), pour cela, il organisa la marche verte qui a
nécessité un effort finacier et une logistique hors norme.
Voulant mettre les capacités Marocaines a rude épreuve, l'Algérie ,organise
la marche noire obligatoire des marocains en Algérie vers leur pays après les avoir
délester intégralement de leurs biens, la méthode rappelait le comportement nazis envers les Juifs en 1942 . Cela n'a pas du tout handicapé le Maroc
qui absorba sereinement le flot de déshérités rejetés de l'Algérie.
sachant que le Maroc a pu supporter le coup, une sorte de république
anti-marocaine est crée sur le territoire Algérien dont le seul but est d'entraver la
stabilité du Royaume .


Une geurre est-il possible:?

Non, il n'y aura pas de guerre entre le Maroc et l'Algérie vu les
vérités suivantes:
1- Le Maroc ne veut pas la guerre, il avait bien une raison de la
provoquer lorsque plus de 1300 soldats Marocains étaient utilisés
comme cobays sur le sol Algérien, soumis aux pires des souffrances
inhumaines ... et pourtant, le Maroc a su se retenir.
2- Si guerre il y a , c'est le Maroc qui en profitera, car, a première
vue, les gisements pétroliers Algériens les plus importants sont trop proches de la
frontière commune, donc vulnérables, en plus, les médias,politiciens, citoyens et
historiens n'excluent pas que ces gisements appartiennent en partie au Royaume du Maroc.
D'un autre coté, l'armée Marocaine a su, maintenant mener de bout en bout la guerre des
sables, elle a 35 années d'expérience dans ce domaine. D'un autre coté, l'Algérie, a
certainement toujours en mémoire, le conflit des années 60, qui, meme avec l'appui
militaire d'un puissant pays Arabe (ou peut etre deux) ne lui
a pas apporté le succès escompté.

L'économie:

Meme sur ce créneau le Maroc semble privilégié vu que:

La population mondiale augmente et l'exploitation massive de la croute
terrestre nécessite de plus en plus de phosphate, matière qui voit chaque
année son
prix doublé de meme que la quantité utilisée et le Maroc est
leader mondial dans ce domaine.

L' Algérie a du pétrole, mais les stratèges et statisticiens mondiaux
affirment que l'algérie importera du pétrole a partir de 2020.
meme les plus optimistes ne semblent pas accorder au pétrole Algériens plus
de 30 ans maximum. Une autre équation rend l'apport du pétrole dérisoire,son prix
chute dangereusement a tel point que les ressources qu'ils procurent ne permettent
meme plus de fair face aux dettes extérieures.
L'algérie , pour remédier a cela et disposer de plus de recettes table de faire passer
sa production de 1 million de barils/jour a 2 millions d'ici 2012, mais cela c'est aussi
la politique des autres pays exportateurs, résultat, la production monte et le prix chutte,
on remarquera maintenant que l'Algérie est confronté a deux problèmes:
la réduction de sa production de 70.000 barils/jours et le prix qui continue de chuter!
Enfin, le Maroc sait mieux gérer ses ressources sans pétrole, il a exploré d'autres
crénaux porteurs et qui semblent aujourd'hui etre un succès, l'Algérie de sa part
a ignoré bien des oportunitées pour se concentrer sur la technologie du pétrole.

La situation militaire:

Les deux pays ont a peu près les memes potentialités militaires (considérations de base)
mais l'Algérie s'arme de plus en plus, quand au Maroc, son choix se fait toujours et
d'abord sur le matériel militaire polyvalent et non agressif (surveillance, assistance,
vigilence et défense), en plus, les experts militaires du monde cautionnent l'armée
marocaine et lui attribue l'expérience et le professionnalisme vu sa présence dans le
Sahara et dans beaucoup d'autres pays sous les drapeaux ou non des nations unies.

Alors, paix ou guerre en vue:?

D'abord, il ne faut pas oublier que le président Algerien est Marocain
de nationalité. Ensuite, il faut avoir a l'esprit que les ex presidents
Algériens de meme que les leaders politiques, rejoignent toujours le
Maroc a leur retraite. On peut donc penser, que lorsqu'ils etaient au
pouvoir, ils sont victimes de la pression pression de leur voisinage immediat
(généraux militaires et politiciens).
Il ya aussi, les relations Nord-Afrique-France-Amérique, l'on sait que la France ne
peut jamais supporter la rupture avec la Maroc, il ne peut en survivre. L'union
mediterranéenne est un exemple évident, son but premier est de maintenir le
Maroc qui est la porte de l'Afrique dans le giron Européen car son rapprochement
avec l'Amerique est consommé.
Finalement, la politique du pétrole Algérien n'aura pas d'effet coté Français et Espagnol...
et si guerre il y a , elle sera courte et n'apportera rien a l'Algérie quel que soit son issu.
Pour le Maroc, qui a toujours su maitriser ses ong, politiciens et
militaires et les a empché de ne pas mettre l'huile sur le feu, aura tout a gagner
si des hostilités sont entamées ... il ne pourra prévoir d'accalmie sans regeler
a sa convenance son intégrité territoriale.