jeudi 18 juin 2009

Le Royaume marocain et son sahara






Il faut etre complètement ignorant ou dupe pour attendre une issue quelconque des tractations politiques entre le Maroc, le polisario, l'Algerie et les nations unies autre que l'unique programmée par les verités historiques et génétiques du peuple Marocain avec son Sahara.
La diplomatie elevée au niveau guerrier est la pour faire durer une situation quelconque voulue pour des raisons que le citoyen normal ignore.
C'est croire aux miracles d'esperer voir un jour une entité indépendante totalement s'installer entre le Maroc et la Mauritanie, ou, voir l'Algérie se mouvoir librement entre son territoire et l'Océan atlantique.

L'on se rappelle, le jour ou, Feu sa majesté Hasan 2 a dit:
S'il le faut, je vais vietnamiser le sahara, et la, il faut penser a tout le sahara ...
L'on se rappelle aussi que des dizaines de milliers de Marocains ont investi tout ce qu'ils possèdent dans ses proviences du sud Marocains, ils ont aussi elever leurs familles et on vu leurs enfants naitre et scolariser ici.
L'on se rappelle que le Maroc a investi des dizaines de milliers de milliards dans cette contrée jadis terre deserte parcourue par un millier de dromadaire et des nomades sans racines.
Lorsque l'on constate les routes goudronnées qui quadrillent tout le sahar, les ports modernes,
les aeroports, les quartiers residentiels, les edifices d'administration et les transports publiques modernes, les hopitaux aux normes Européens et les sites touristiques dignes des pays leaders dans ce domaine, les fermes agricoles et d'elevage en nombre, la sedentarisation des nomades et leur developpement on peut en conclure que cette terre a retrouvé son propriétaure hereditaire
.
L'algérie peut donc faire perpetuer cet etat de ni guerre ni paix pour des raisons qui
lui sont propres ou qui servent les interets de ceux qui sont au pouvoir mais cela ne changera
rien a la situation actuelle, un Maroc qui s'etend de la mediterranée a la Mauritanie.

Laâyoune : un milliard DH d’investissement en six mois

Au cours du deuxième semestre 2008, le Centre régional d’investissement de la région de Laâyoune Boujdour-Sakia El Hamra a approuvé 11 projets d’investissement totalisant 1001,30 millions DH.
Selon un rapport du CRI de Laâyoune relatif au deuxième semestre de l’année 2008, 11 dossiers ont été examinés lors des réunions de la Commission régionale d’investissement. L’un de ces dossiers concerne un montant supérieur à 200 MDH dans le secteur des énergies renouvelables en particulier la production de l’énergie éolienne. Selon les promoteurs, le montant global des investissements approuvés est de 1001,30 MDH. Ces investissements permettront la création de 316 emplois. Le secteur touristique figure aussi parmi les secteurs attirant le plus d’investissements. Le deuxième semestre de l’année 2008 a connu la création de 53 unités dont 26 personnes morales et 27 personnes physiques. Concernant les certificats négatifs, le centre a accordé 178 certificats. Ce rapport fait remarquer que malgré la frilosité du capital aussi bien national qu’international, l’économie sociale devient une alternative du développement régional. Dans cette optique, le Centre a œuvré en partenariat avec les acteurs locaux pour accompagner et encadrer des coopératives, des associations et des jeunes porteurs de projets. Ainsi, des actions ont été menées dans le but de lutter contre le chômage local. De même, le centre pilote le programme formation-insertion des jeunes de la région dans le secteur de la pêche artisanale concernant l’octroi de 1000 barques de pêche au niveau des provinces du Sud. Les bénéficiaires de ce programme profitent d’une licence de pêche et une subvention de l’ordre de 38.000,00DH. Le programme a commencé dans la province de Laâyoune par le lancement d’une promotion de 85 jeunes, dont 70 ont déjà créé leurs propres entreprises. Un programme d’aide à la PME, entre le CRI et la société Phosboucraâ au profit des jeunes lauréats de la formation professionnelle, a été conçu en associant les autorités locales pour sa mise en vigueur. Le CRI en partenariat avec la fondation Banque populaire pour la Création des entreprises a lancé le troisième appel aux projets. Parmi les 55 candidats présentés au comité Régional, 27 ont été sélectionnés pour suivre la formation et préparer leurs études de projets.

lundi 8 juin 2009

Les conflits futures


Les conflits futures


L'on pourrait croire que les humains vont continuer a s'affronter au fur et a mesurede l'apparition des armes plus sophistiquées et devastatrice.L'on pourrait penser que le developpement humain et l'accroissement desindividus pourront entrainer dans le future des guerres a propos des frontièreset des ressources et gisements ..;mais la réalité pourrait bien etre autrement, les conflits auront pour causesdes sources totalement non prises en compte actuellement
Dans peu de temps, les humains pourront etre suffoqués par leur nombrecroissant, la tecnologie poussé a sa limite, les ressources terrestres quine suffisent plus, et la mauvaise gestion.L'on pourrait alors se trouver a la case départ, quelques milliers d'annéesen arrière, mais la aussi, beaucoup de phénomènes nje pourront plus seréinitialiser pour etre conforme au passé.Les glassiers auront disparus par l'effet de la temperature nourrie par lesactivités humaines.Les mers et océans auront grignoté une part importante de la surface terrestrepar l'elevation de leur niveau et les pompes humaines ne suffiront plus a assecherles pays avoisinnants les océans.Les ressources terrestres seront epuisées par l'exploitation massive et la mauvaisegestion des dirigeants et politiciens.La terre ne pourra plus nourrir sa population, le sol apparauvie par l'agriculture intensive et les engrais sont a bout de leur efficacité.Le sahara:L'humain se tournera alors vers le Sahara, actuellement espace aride, sansvégétation, vaste, desertique , mais quia l'avantage d'etre une source dechaleur inestimable. Chaque kilomètre de ce desert peut generer une energiesuffisante pour l'eclirage d'une ville de cent mille ames.
Le sahara pourrait bien etre le prochain enjeu sur laquelle l'humanité auraa se mesurer pour en avoir, source donc de conflit assuré dans quelques decenniesou années.


L'eau:


L'eau a toujours eté source de conflits et de bataille entre les humainset les peuples. Les nappes souterraines ne cessent de s'eloigner et lesbarrages souffrent de l'insuffisance en pluviométrie, les humains auronta utiliser d'autres ressources.La mer, une source inepuisable pour des centaines d'années mais devraitetre jumelé au sahara qui fournira l'energie necessaire a son dessalement.
C'est donc un autre enjeu de défi et confrontation.


La foret:


Les humains ont fabriqué des engins devastateurs pour les forets, et les demandes enbois d'ameublement, emballage et papiers ne cessent de grimper.Le bois doit etre considéré aussi comme source de conflits futures et un moyenstrategique pour se valoriser.


La religion:


Depuis toujours la religion est un initiateur de conflits entre nations, peupleset individus. Les interets financiers, strategiques et géopolitiques ont pu stopper l'hemorragie pour ne pas entraver leurs interets.Mais, tot ou tard, l'humanité aura de nouveau la possibilité de s'affrontera cause de la religion , et surtout, L'Islam n'a plus un seul leader de memeque les autres religions, chacun essaie d'imposer sa façon de faire la memereligion. Ce comportement s'implante maintenant au niveau des pays,des quartiers et meme des mosquées, eglises et synagogues.Les Sunnites et les Chiites en sont un modèle de mesentente parfait.


La femme:


Nous ne pourrons pas exclure la femme de cette liste génératrice de conflitsfutures.L'on peut constater maintenant que la femme d'aujourd'hui ne ressemble plus a celled'il ya quelques années. La femme a recupré une grande partie de ses droits etassument des responsabilités. D'un autre coté, le nombre de naissances fémininesa travers le monde depasse celui des hommes. La manière aussi de faire de la femmeest differente de celle de son conjoint, elle est plus presente, plus responsable, plusintelligente et moins attirée par les detournement et le trafic. La riguer caracteriseson travail.L'on pourrait donc penser qu'un jour la femme peut réduire l'homme a la positionsubalterne et meme le traiter en citoyen de second rang.


La faim:


En fin la faim, pourrait a tout moment décléncher des conflits a traversla planète.Celui qui a faim ne peut penser droits et devoir, ou légal et illégale, celuiqui a faim n'a plus peur de mourir.On a vu que les frontières n'arrettent plus les affamés, et, etrangementplusieurs pays dans le monde ont depuis longtemps renforcés leursfrontières par la construction de mur très hauts et infranchissables ..Puis, on a remarqué que ces murs malgré leur sophistication n'arrttepas les émigrés, des caméras a double visibilités et fil barbelés ont étérajoutés a ces murs ..mais les hordes les traversent toujours ..Ou ça passe ou ça casse c'est leur devise.

vendredi 5 juin 2009

Les pays gradients

Les grandes puissances et notamment la France de
Sarkozy et l'Amerique d'Obama se considèrent les


poids-étalons dans la blance ou pesée mondiale.



L'histoire mentionne la balance à fléau née du geste
comparatif des deux mains soupesant
deux objets c'etait 5 000 ans avant J.C. Aujourd'hui ,
les stratèges de ce monde l'ont fait
revivre pour resoudre l'equation qui permettra de réaliser
l’équilibre d’une force connue et
dominante (la leur) avec celle inconnue , et, a qui l'on
veut attribuer un certain poids par
l'ajout de petits gradients (ici des pays) de manière a
avoir un certain equilibre voulu par
les etalons de ce monde.

En fonction donc de la dominance régionale et
sa dependance l'on rajoute au pays
échantillon choisi des poids de correction
autant de fois que nécessaire pour obtenir
un equilibre precaire a meme de rendre toute
la région incapable dd s'auto gerer.


Ces pays dominateurs usent aussi de ''batch'',
c'est-à-dire que l'on calcule d'abord la porteé
et l'influence qu'aura ce pays recevant les gradients
de manière a ne jamais lui permettre de
se retourner contre son maitre.

Apparemment, cette classification de pays dominants
et pays gradients servant a ajuter
la balance politique et ramener la region dans tel
ou tel jiron semble efficacement fonctionner
et optimiser a meme de rendre la vie idéale aux
puissances de ce monde.

Emirats : Sarkozy ouvre la 1ere base militaire dans le Golfe
Il y a moins d'un mois, Nicolas Sarkozy a inauguré a Abou Dhabi en compagnie du prince
héritier cheikh Mohammad Ben Zayed Al Nahyane une base militaire française, sise face à l'Iran.

La France dispose désormais d'une présence militaire permanente dans le Golfe arabo-persique.

Le déploiement de l'armée française au Moyen-Orient illustre l'idée invoquée dans le post
precedent '' Pays gradients '' que la puissante France, entend assumer pour que son influence
reste persistante dans cette région et aussi disposer d'un certain atout valorisant face a l'Amerique
qui jongle avec la destinée de plusieurs pays dans la région:
Irak, Ira, Israel etc..


Barack Obama en tournée au Proche-Orient.


Il emboite ainsi le pas a sarkozy qui dispose maintenant d'une force militaire sur place
Obama fera-t-il plus? Question presence militaire dans la région , il y est deja.
Amener Israel a acepter la coabitation avec un etat palestinien independant:
Nous ne le pensons pas, Israel est actuellemnt belliqueuse a ce genre d'idée
tant que les arabes n'auront pas reconnu son existence et ses droits.


En Egypte, Obama prononcera un discours a destination de la nation musulmane,
cela changera-il quelque chose ?
Nous ne le pensons pas, les Arabes sont ce qu'ils sont, et les musulmans

de meme, la conciliation des civilisations, des mémoires et des comportement ne sera pas
pour cette decennie.