jeudi 12 mars 2009

L'Iran, une menace pour l'Afrique du Nord

L'Iran, une menace sérieuse pour l'Afrique du Nord

Le Maroc vient de mettre fin a ses relations diplomatiques avec l'Iran suite a des propos touchant la souveraineté du Bahrein.
Le Maroc, d'après les médias estiment que le malentendu ne durera pas longtemps. La réalité pourrait etre bien amère et illogique.
Rien ne pourrait justifier ce contentieux entre le Maroc et l'Iran ..mais, l'on pourrait facilement déceler la volonté de l'Iran a créer cette polémique dont le but de faire sauter le seul et unique verrou qui empeche son expanson vers l'Afrique.
Le hesbollah, progéniture officielle de l'Iran a immédiatement intervenu en commentant négativement la conduite du Maroc envers l'Iran, et donc, ce contentieux a été discuté et programmé par l'Iran depuis longtemps.
L'Iran a , depuis plus de 5 ans entamé une prospection en Afrique du Nord dans le but de faire rayonner le Chiisme dans cet espace normalement réservé a l'Islam Sunniste et si cette hypothèse se justifie , les Perses ont alors finalement trouvé la brèche béante qui leur permettra un succès sans précédent.
L'Iran, exploitera surement le malentendu entre le Maroc et l'Algérie pour envoyer ses prédicateurs et précheurs a turbans noirs en Algérie sous pretexte d'apporter assistance au polisario.
L'histoire mentionne que l'Algérie en principe ne refuse jamais ce genre de cadeau quitte a mettre sa stabilité en péril , ce qui l'intéresse c'est nuire a son voisin.
Nul doute, que la route est ouverte a Hesbollah et l'Iran pour convoyer des armes et assistance militaire au polisario d'une part et d'autre part , assister l'Algérie elle meme dans sa technologie militaire et atomique ...
C'est donc une nouvelle donne qui fera son apparition en Afrique du Nord et avec laquelle il faut compter. Une menace excessivement dangereuse qui risque d'embraser la région.
Le Maroc ne permettra jamais de voir les chiites et leurs fusées dans son voisinage et fera certainement le geste final pour mettre fin au désordre politique au niveau de sa frontière ...